" L'harmonica est l'instrument du pauvre. Celui des émigrants abandonnant leur Pays.  Celui des cow-boys solitaires, celui des scouts et des esclaves, celui des ouvriers en grève, celui des soldats du front. 
Dans les trains du Grand Ouest, les cales surchauffées des cargos, le froid glacé des tranchées ou l'horreur des camps ; autour d'un feu, sur un carreau de mine, dans un dortoir de stalag, un refuge de montagne ou un champ de coton, il rassemble ce qui est épars. L'harmonica rit, l'harmonica pleure, l'harmonica tangue, l'harmonica swingue… Les notes s'envolent à  travers grilles et barbelés, portant les espoirs de temps meilleurs, les rêves de paix, de liberté, de fraternité... "



... chargement d'un diaporama en cours ....